D’hier à aujourd’hui

Famille propriétaire

1981

La famille Gripon quitte la France pour venir s’installer à Saint-Urbain-Premier, au Québec (Canada), un charmant petit village situé à proximité de Montréal. La famille Gripon achète alors une ferme céréalière afin d’y cultiver une magnifique terre agricole de 100 ha. Avec son fils Thierry, M. Gripon utilise les équipements de nettoyage de grains se trouvant sur la ferme pour satisfaire les besoins de quelques producteurs de la région.

Ferme Raymond Mireille Raymond

1984

Mireille Raymond, native de Saint-Urbain-Premier et fille d’agriculteur, se joint à l’entreprise. Elle met à contribution ses compétences en administration et ses connaissances en agriculture afin de développer de nouveaux marchés en compagnie de Thierry Gripon.

Installations

1987

L’entreprise oeuvre principalement dans le domaine du conditionnement des semences (avoine, orge, soya, etc.).

Semence Grippon

1988

 

Sous la nouvelle entité Semences Gripon, l’entreprise débute ses activités d’exportation de fèves de soya vers l’Europe.

Semence Gripon

1990

Thierry Gripon et Mireille Raymond multiplient les efforts pour maintenir le rythme de croissance de l’entreprise et conquérir de nouveaux marchés à l’échelle internationale. En plus d’acquérir de nouvelles accréditations, ils adoptent de nouveaux protocoles, s’adaptent aux nouvelles normes de qualité et établissent des contacts en Asie. Au terme de l’année, près de 50 conteneurs ont été expédiés à Hong-Kong, en Malaisie et dans la République de Singapour, ce qui représente plus de 1 000 tonnes de soya.

Construction

1993

L’entreprise réalise des investissements majeurs dans les infrastructures du siège social, comme la construction de silos et d’entrepôts de même que l’aménagement d’un deuxième crible. L’achat des droits de commercialisation de la variété Colibri de type Natto permet à l’entreprise d’affirmer son leadership dans le domaine de l’exportation de la fève de soya pour l’alimentation humaine. On exporte davantage de grains de soya. C’est à cette même période que M. Rémi Gripon se retire pour une retraite bien méritée.

Construction siège social

1995

Grâce à la participation de son service de recherche et développement, l’entreprise collabore à de nouveaux projets d’innovation technologique.

1996

Semences Gripon établit de nouvelles relations d’affaires avec une Maison de commerce américaine afin de pénétrer le marché du Japon. C’est à cette période que Ceresco devient le chef de file dans l’ exportation au Japon de la fève de soya destinée à la consommation humaine.

1997

C’est à cette période que l’entreprise débute sa collaboration avec Agriculture Canada en participant au programme de recherche sur le soya.

Silo Ensachage employé

1999

L’entreprise effectue des investissements majeurs concernant l’automatisation des équipements au siège social.

Extérieur siège social

2001

L’entreprise œuvre dorénavant sous l’entité SG Ceresco inc. Dans la mythologie romaine, Ceres est la déesse de l’agriculture, des moissons et de la fécondité.

Extérieur bureau Japon

2002

Ceresco ouvre officiellement un bureau de liaison au Japon.

Bureau au Japon

2007

On procède à l’incorporation du bureau au Japon. Ceresco Marketing inc. devient officiellement une filiale de SG Ceresco.

Vue aérienne champs

2011

Ceresco met en place une équipe de recherche à Saint-Urbain-Premier. L’entreprise possède maintenant plus de 500 ha de terres agricoles situées dans la région fertile de la Montérégie.

2016

Ceresco inaugure son centre de recherche à Saint-Isidore de Laprairie et mise sur le développement de ses variétés. En faisant ainsi, il sécurise sa place comme leader dans le domaine du soya IP.